Monday, 16 Dec 2019

Qu’est-ce qu’une organisation apprenante ?

Dans un monde en perpétuel changement, il est clair que l’avantage n’est plus vraiment du côté des entreprises fortement structurées. Ainsi, de plus en plus d’entreprises laissent la place à l’apprentissage, afin d’améliorer leurs résultats ; ce qui fait beaucoup parler des organisations apprenantes. Dans les lignes qui vont suivre, nous vous expliquons ce qu’est une organisation apprenante.

C’est quoi une organisation apprenante ?

Une organisation dite apprenante est une organisation qui met au cœur de son fonctionnement, les apprentissages collectifs. Par ailleurs, c’est une sorte d’entreprise qui met l’accent sur le changement permanent, ce qui explique à quel point le personnel est invité à réellement s’impliquer. Chacun, de sa position dans l’organisation, a le devoir de la faire avancer, en proposant des solutions. Dans une telle organisation, on partage ses opinions sans ambages et sans crainte d’être jugé. Néanmoins, ce caractère flexible n’empêche pas le dirigeant d’avoir une idée claire et précise, que suivent et épousent ses collaborateurs, puis une autonomie dans la prise de décision.

Pourquoi une organisation apprenante ?

Sur un marché mondialisé, il serait regrettable pour une entreprise à forts potentiels, de ne pas avoir toutes les compétences requises pour se faire valoir. Il existe bien des avantages à être une organisation apprenante :

  • Développer davantage les connaissances et compétences pour plus de compétitivité et d’innovation sur le marché.
  • Favoriser la formation des employeurs pour combler des manques.
  • Favoriser la collaboration employeurs-employés.
  • Permettre à l’employé de se sentir acteur de développement et non le contraire, comme dans les organisations traditionnelles, etc.

Quelques fondamentaux d’une organisation apprenante

  • L’apprentissage

En effet, il est clair que sans apprendre, il serait impossible pour une organisation apprenante d’être ce qu’elle est, c’est-à-dire de développer sa capacité à s’améliorer à travers le temps. L’organisation apprenante favorise la collaboration et l’apprentissage en équipe. Mais, avant de parler d’un apprentissage en équipe, il est impératif que chaque individu s’autodiscipline. Le développement de l’entreprise dépend fort bien des progressions individuelles. Si ce premier travail au niveau individuel est fait, il serait facile d’atteindre le véritable esprit de l’organisation apprenante, ce qui conduira aisément à son développement.

  • L’échange

Pour prendre en compte les solutions proposées par chacun dans une organisation apprenante, la communication devrait jouer un rôle important. Le dialogue et le questionnement ne sont pas à négliger. Pour faire alors une place au dialogue, il faut favoriser les espaces de réflexion, de créativité et d’innovation, à travers les conférences, les séminaires, etc. Mais, il est bien de préciser que chaque solution proposée doit être évaluée. Pour une meilleure organisation, celle-ci doit être à cheval sur l’évaluation des compétences, afin d’acquérir de l’expérience.

  • Une vision claire et partagée

Pour un travail en équipe efficient, il est important que les acteurs puissent s’activer autour d’une vision précise à laquelle ils adhèrent chacun. Sans une vision partagée, il sera d’autant plus difficile, voire impossible, que chacun mette ses compétences au service de l’organisation apprenante. Elle est en quelque sorte ce qu’on pourrait appeler l’élément moteur et vital pour un véritable travail d’équipe, dans une organisation apprenante.

  • Un leadership stratégique

Le fait d’avoir un fonctionnement plus ou moins flexible au sein d’une organisation apprenante, n’exclut pas la possibilité de développer un leadership qu’on appellerait stratégique. Il est question d’un leadership centré sur l’avenir et pas que sur les choses présentes. Le leader doit avoir une capacité à emmener ses collaborateurs à adhérer à sa vision. Cela inclut aussi une grande ouverture d’esprit de la part du leader : accepter les erreurs venant de ses collaborateurs. Il faut apprendre des erreurs et ne pas sanctionner. Il doit pouvoir s’en servir afin de mieux construire l’avenir.