Wednesday, 2 Dec 2020

Que faut-il savoir à propos du Col De Roncevaux

Situé au cœur des Pyrénées occidentales, le Col de Roncevaux, de son vrai nom Puerto de Ibaneta, se localise au bord de la frontière franco-espagnole. C’est également un point de passage de haute importance du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle où les pèlerins poursuivent leur route à travers ce col. Parmi les endroits incontournables à visiter dans le Col de Roncevaux est la chapelle de San Salvador de Ibaneta qui a été construite en 1 127.

Le chemin Camino Frances

Il s’agit de la voie qui est la plus fréquentée et un chemin qui regorge de monuments de tout genre à l’instar des églises. Le chemin Camino Frances débute en réalité à Puente La Reina, néanmoins de nombreux pèlerins commencent plutôt depuis Saint Jean Pied-de Port. Le parcours établi en partance de ce point et en direction de Saint-Jacques de Compostelle ne fait pas moins de 800 km. Afin de parcourir ce chemin, il faudra compter environ 33 jours de marche en fixant pour moyenne journalière 25 km. Les pèlerins qui désirent commencer leur pèlerinage à Saint Jean Pied-de-Port, doivent suivre une première étape allant jusqu’à Roncevaux et celle-ci risque d’être dure.

En effet, ce qui rend cette phase difficile est que le dénivelé est important et la marche peut se révéler exténuante pour les débutants. En revanche, pour les pèlerins ayant déjà effectué cette étape et bien d’autres, la marche sera facile. Toutefois, il existe une solution qui permet aux débutants d’alléger cette étape et qui consiste à ne pas emprunter pour point de départ le Saint Jean Pied de Port mais de commencer par une première mini-étape telle que le jour de l’arrivée au lieu en direction du hameau de Huntto à 4 km et qui prend la direction de Roncevaux. Pour ceux qui désirent profiter d’un moment de répit avant de reprendre le pèlerinage, ils peuvent se tourner vers le gîte sur place.

Certains pèlerins souhaitent aller jusqu’au bout en atteignant le Cap Finistère. Pour ceux-là, il faudra compter 3 jours en plus de marche. Également, il faudra tenir compte du temps qui sera nécessaire pour faire le retour. Ce dernier peut-être effectué en bus, ce qui prendra seulement quelques heures de Fisterra jusqu’à Compostelle. Aussi, il est possible de faire appel à un guide parmi les nombreux qui existent. Cela sera à même de rendre plus facile la marche en recourant au découpage des étapes. En outre, il est possible de prendre des variantes à quelques lieux et cela demeure arbitraire en fonction des souhaits de chacun.

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

Afin d’effectuer le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, il existe une période considérée comme la meilleure bien que certains pèlerins se doivent de choisir la période en fonction de leur congé. Il faut noter que la meilleure période se décide également selon certains éléments tels que la météo et l’endurance du pèlerin. Habituellement, le mois idéal pour partir en pèlerinage est celui de mai pour effectuer le chemin du Camino Frances. Mieux vaut éviter la période estivale des mois de juillet et d’août car la chaleur bat son plein. Également, il est préférable de ne pas partir pendant la période d’octobre à janvier afin de ne pas s’exposer à un froid difficile et de la neige. Donc la meilleure période pour partir en pèlerinage à Saint Jacques-de-Compostelle est celle qui s’étend de mi-mai à mi-juin.

Les endroits à visiter à Col de Roncevaux

Il existe un certain nombre d’endroits incontournables à visiter absolument à Roncevaux : L’église de Sainte Marie, le Sentier Orreaga, Collégiale Royale, l’Église de Santiago ou des Pèlerins, le Village de Roncesvalles, le Silos de Charlemagne ou de la Chapelle du Saint-Esprit, et notamment le refuge pour pèlerins sur le Chemin de Santiago. La région de Col de Roncevaux regorge de monuments historiques et d’endroits gothiques à visiter. Ces endroits renseignent amplement sur l’histoire de cette région ainsi que ses légendes. D’ailleurs, parmi l’une d’entre elles la légende de Roland et qui raconte qu’il conduisait l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne et qui fut surpris par les Vascons en 778. Suite à quoi, il sonna son cor mais il était déjà trop tard et il n’a pu profiter de l’assistance du roi. Pour apprécier la légendaire brèche de Roland, il faut se déplacer dans les Pyrénées centrales au-dessus d’un cirque de Gavarnie et le Pas de Roland.