Sunday, 16 Dec 2018

5 astuces pour vendre mieux son véhicule

Après moult hésitations, vous vous êtes enfin décidés à mettre en vente votre voiture. Évidemment, votre principale préoccupation, c’est de pouvoir en tirer le meilleur prix en évitant de solliciter les services d’un garagiste ou d’un concessionnaire. Voici 5 astuces infaillibles pour vous aider à réaliser la meilleure opération possible, surtout si c’est votre première expérience dans le domaine.

Polissage du véhicule

En premier lieu, vous devez savoir qu’il faut investir dans un polissage de voiture pour donner un coup de neuf au véhicule concerné. Il faudra commencer par le nettoyage qui concerne l’intérieur, rincer l’extérieur à grande eau pour enlever la poussière et la boue surtout des pneus, sans omettre de la savonner à fond. Il est généralement conseillé d’utiliser une éponge de mer et un savon au pH neutre. Pour l’assèchement de la carrosserie, utilisez une serviette à microfibres qui est moins susceptible d’endommager la carrosserie.

Ensuite, vient le polissage proprement dit de la voiture pour enlever les taches les plus fines et les plus résistantes. Vous devrez commencer par un polissage agressif avant de finir par un polissage plus doux pour atteindre la perfection. Ensuite, nous vous recommandons d’appliquer une cire ou un scellant pour protéger votre travail et surtout pour augmenter l’éclat de la carrosserie.

Publier l’annonce et proposer un essai

La prochaine étape consiste à publier l’annonce de la mise en vente à travers les journaux, internet (plus facile et plus efficace) et tous les autres moyens assez bons pour faire savoir que votre véhicule est en vente. Le plus important à ce niveau est le prix de vente auquel vous souhaitez vendre la voiture. Sous réserve de négociations éventuelles, le prix doit être fixé au plus juste pour attirer la clientèle. Quel que soit l’attachement que vous portez à votre engin, ne surestimez pas sa valeur réelle. Vous pouvez dans ce cadre consulter l’avis des garagistes ou concessionnaires du coin.

Après avoir trouvé un preneur, essayez de le séduire en lui proposant un essai en lui prêtant les clefs du véhicule. Par précaution, vous pouvez monter avec lui ou garder sa pièce d’identité sur vous. Si la période d’essai excède les 24 heures, vous devez souscrire une garantie mécanique qui est une assurance vous permettant de récupérer la voiture dans l’état dans lequel elle se trouvait avant une panne mécanique, sur la ou les pièces défectueuses.

Régularisation juridique de la vente et prévention des arnaques

La régularisation de la vente est la dernière phase et évidemment la plus importante. Au premier abord :

• vous devez procéder au contrôle technique qui est obligatoire pour les voitures ayant plus de 3 ou 4 ans d’usage.

• ensuite, procurez-vous un certificat de situation administrative qui permet d’assurer au client que le véhicule n’est pas mis en gage.

• vient ensuite le contrat de vente, qui est vital si vous voulez couvrir vos arrières et éviter un revirement de l’acquéreur ; il pourrait en cas de vices cachés (défauts graves non apparents et antérieurs à l’achat) réclamer le remboursement total ou partiel de la voiture, ou carrément en demander l’annulation. À ce niveau, il faut remettre la carte grise à l’acheteur, en y inscrivant la formule « vendu le » ou « cédé le » avec la date du jour de la vente suivie de votre signature.

• par ailleurs, n’oubliez pas d’enclencher la procédure de résiliation de votre contrat d’assurance. Envoyez une lettre de demande de résiliation à votre assureur le jour de la vente, en prévoyant un préavis d’une dizaine de jours.

Pour finir, assurez-vous d’éviter ou de déjouer d’éventuelles arnaques. En effet, certains clients malhonnêtes peuvent fournir des chèques en bois ou de faux chèques de banque. Tenez donc à obtenir des informations comme la pièce d’identité, une justification de domicile, ou l’adresse téléphonique de la banque à appeler.