Thursday, 18 Jul 2019

4 choses à penser quand on devient travailleur autonome

Devenir travailleur autonome est une grande aventure, qui nécessite de gérer une infinité de choses. Voici donc 4 choses à penser quand on devient travailleur autonome :

  1. Les démarches administratives

Premièrement, vous avez de nombreuses démarches administratives à effectuer pour devenir travailleur autonome. Vous ne pouvez pas lancer votre activité sans en informer l’administration.

Concernant votre statut, vous devez vous enregistrer en tant qu’entreprise individuelle ou éventuellement opter pour l’incorporation d’entreprise.

De plus, vous verserez vos cotisations sociales directement au RRQ et au RQAP. Et selon vos futurs revenus, il faudra aussi vous inscrire aux fichiers de TVQ et TPS.

  1. Choisir et déposer un nom commercial

Ensuite, vous pouvez choisir un nom commercial, que vous communiquerez dans le cadre de votre activité. À ce moment, vous devrez faire des recherches pour vous assurer que le nom soit disponible. Puis il faudra le déposer auprès du bureau du registre des sociétés.

Et n’oubliez pas l’achat d’un nom de domaine associé ! Ici encore, vérifiez la disponibilité avant de choisir votre nom commercial. Et si vous préférez agir sous votre propre nom, achetez aussi le nom de domaine correspondant.

De même, vous pouvez aussi créer votre propre logo et votre identité visuelle. Ces éléments graphiques vous permettront de personnaliser votre site internet, vos cartes de visite, vos devis et factures, etc. Vous paraîtrez encore plus crédible et professionnel !

  1. Créer son site internet

Par ailleurs, vous avez intérêt à avoir votre propre site internet. Aujourd’hui, cet outil est devenu essentiel en termes de crédibilité. Vous y présenterez vos offres, vos compétences et votre expertise. Incluez-y des exemples de travaux réalisés par vos soins (portfolio) et même des témoignages de clients satisfaits.

En complément, intégrez des « appels à l’action », incitant les visiteurs à vous contacter. L’objectif est de générer des leads et d’obtenir des clients.

  1. Qu’aurez-vous besoin d’externaliser ?

Enfin, on pense souvent qu’un travailleur autonome travaille seul. C’est parfois le cas, mais il arrive souvent qu’un indépendant ait besoin de faire appel à d’autres personnes. Si vous devenez travailleur autonome, demandez-vous donc quelles missions vous pourriez/devriez externaliser.

Par exemple, saurez-vous créer votre site ou préférez-vous faire appel à un web designer ? Allez-vous gérer votre comptabilité ou contacter un comptable ? Pensez-y en amont et réservez le budget nécessaire.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle constitue une bonne base pour devenir travailleur autonome.