Monday, 16 Jul 2018

Se lancer dans l’immobilier : comment faire ?

L’investissement individuel

Un investissement individuel suppose beaucoup de travail de la part de celui ou celle qui souhaite réutiliser son argent à des fins rentables. Avant même d’imaginer posséder un bien destiné à la location ou à la revente, il faut tout d’abord avoir l’œil de l’investisseur, c’est-à-dire flairer les bons endroits où investir. Placer son argent dans une habitation en centre ville n’est pas comme investir dans un HLM situé en banlieue urbaine ou en zone sensible. La valeur des biens peut être soit évaluée par un expert, soit calculée en fonction du niveau de vie des habitants, du salaire moyen gagné par la population sur place, ou encore évaluée en fonction de son type de logement, de l’état général de la façade, des parties communes et de l’appartement ou du local commercial lui-même. Il faut aussi analyser le secteur en déterminant le nombre approximatif de commerces disponibles à moins de 100 mètres, le nombre d’écoles où se rendre à pied ou encore le nombre d’entreprises disponibles sur place et susceptibles d’attirer un certain nombre de locataires souhaitant se rapprocher de leurs lieux de travail, par exemple. Une fois tous ces paramètres pris en compte, et lorsqu’enfin vous aurez choisi un bien à acheter, commencent les signatures des papiers, les rendez-vous chez le notaire, chez l’assureur, chez l’ancien propriétaire, etc. C’est une bataille contre la montre qui s’opère car là encore, beaucoup de temps et d’argent sera investi pour que la transaction soit légale et que vous ayez enfin les clés en poche. Vous pourrez ensuite vous lancer dans des travaux de rénovation et compter des frais supplémentaires. Vient ensuite les moments de la prise des photos, de la publication des annonces en ligne ou dans des agences, des rendez-vous s’enchaînant avec les gens intéressés, puis l’état des lieux, et enfin, après un mois, le premier loyer qui tombe enfin sur votre compte en banque. Il était temps !

L’investissement en SCPI

Toutes ces procédures coûteuses et chronophages auraient pourtant pu être évitées si l’investisseur avait choisi de placer son argent dans une scpi. Il s’agit d’une société de gestion qui mutualise les fonds qu’elle reçoit pour les investir de façon durable dans des projets d’achat puis de locations de biens immobiliers partout en France et même dans le monde. Grâce à des professionnels de l’immobilier, vous bénéficiez à la fois de conseils avisés, mais aussi de propositions d’investissement très rentables et très encadrées. Vous limitez ainsi les risques liés à des locataires qui ne payent pas et éviter les frais inutiles : en SCPI, vous n’investissez que dans des parts et non dans des biens. Chaque mois, de façon claire et transparente, votre compte bancaire sera crédité même si vous n’avez investi que 1000 € en scpi.